Boutique Biologiquement.comPau d’arco lapacho bio remède d’Amérique du Sud Amazonie

  Posté par lapacho       Laisser un commentaire
[Total : 28    Moyenne : 3.1/5]

Noms communs : pau d’arco, lapacho (arbre sacré des incas), îpe roxo.
Noms botaniques : Tabebuia avellanedae, T. impetiginosa, Handroanthus impetiginosus, famille des bignoniacées.
Nom anglais :lapacho, taheebo.

Partie utilisée : l’écorce interne, c’est-à-dire celle qui se trouve entre l’écorce et le bois formé, et dans laquelle circule la sève.
Habitat et origine : grand arbre tropical et sub-tropical, originaire de l’Amérique du Sud.

Indications

Usage traditionnel

Traiter les infections gastro-intestinales, respiratoires et cutanées, les infections à levure (candidoses), l’inflammation, la cystite, la vaginite, le cancer.

Voie externe – protéger contre l’infection en cas de blessure.

Le lapocho a une écorce qui renferme des bienfaits thérapeutiques multiples
Le lapocho a une écorce qui renferme des bienfaits thérapeutiques multiples

Posologie du pau d’arco lapacho bio

Prendre de 2 à 6 gélules par jour avec un verre d’eau

Traditionnellement, en Amérique du Sud, on prépare le pau d’arco lapacho bio sous forme de décoction (une infusion n’est pas suffisante pour extraire les principes actifs) en faisant bouillir, durant 8 à 10 minutes, de 15 g à 20 g de poudre d’écorce interne séchée dans 500 ml d’eau.
Contre la candidose vaginale, on emploie au Brésil des tampons vaginaux imbibés de cette décoction refroidie qu’on change toutes les 24 heures.
En Amérique du Nord, on trouve des capsules de pau d’arco qui renferment généralement de 300 mg à 500 mg de poudre d’écorce séchée et des extraits liquides.

Historique du pau d’arco

Lorsque les premiers Européens sont arrivés au Brésil, les indigènes connaissaient déjà depuis longtemps les propriétés du pau d’arco lapacho bio. D’une part, ils utilisaient le bois de l’arbre pour faire des arcs (pau d’arco signifie « arc de chasse » en langue indigène). D’autre part, ils employaient à des fins médicales l’écorce interne, qui se trouve entre l’écorce et le bois formé, et dans laquelle circule la sève. Ils lui prêtaient des vertus anti-infectieuses et antitumorales. Ils s’en servaient aussi comme antidote aux morsures de serpents ou d’insectes, comme antidouleur et laxatif.

Encore de nos jours, l’écorce du pau d’arco lapacho bio reste populaire auprès des Brésiliens qui en font usage pour combattre toutes sortes d’infections, notamment les gastro-entérites, les infections des voies respiratoires, les infections cutanées, la cystite et la vaginite. Les herboristes locaux le recommandent également pour combattre le cancer. Au Brésil, des cas de guérison quasi miraculeuses de patients cancéreux ont été rapportés dans les années 1960, par le médecin Orlando dei Santi et le botaniste Walter Accorsi, mais n’ont jamais été adéquatement documentées1.

Dans les années 1960, le National Cancer Institute des États-Unis a lancé un vaste projet d’identification et d’isolation de composés anticancer dans les plantes. C’est dans le cadre de ces travaux que des chercheurs ont isolé le lapachol, un des ingrédients actifs du pau d’arco lapacho bio.

Les fabricants de suppléments de pau d’arco lapacho bio présentent la plante comme une panacée qui permet de soigner les ulcères, le diabète, la maladie de Parkinson, les fibromes, l’anémie et le cancer en plus de stimuler le système immunitaire.

Recherches sur le pau d’arco lapacho bio

Usage traditionnel Action antiseptique, antiparasitaire et anti-inflammatoire. Plutôt que de tester l’efficacité des usages traditionnels de l’écorce interne du pau d’arco lapacho bio et de chercher à améliorer la qualité des extraits qu’on en tire, les recherches ont principalement porté sur l’isolation de molécules pouvant servir à l’élaboration de médicaments brevetables pour combattre le cancer. Si bien que la science a peu de choses à nous apprendre au sujet des usages traditionnels de l’écorce.

Cependant, les résultats d’études in vitro ou menées sur des animaux de laboratoire tendent à confirmer que certains composés du pau d’arco lapacho bio auraient bel et bien des propriétés anti-infectieuses, antidouleur et anti-inflammatoire4, comme le veut la tradition. La bêta-lactone, un composé purifié du pau d’arco lapacho bio s’est révélée aussi active que le médicament anthralin pour contrer l’hyperprolifération des cellules de la peau, ce qui pourrait être utile pour soigner le psoriasis5.

Par ailleurs, au cours d’essais in vitro, des chercheurs ont observé qu’un extrait fluide tiré de l’écorce interne du pau d’arco lapacho bio avait des propriétés antifongiques, antibactériennes et antiparasitaires et qu’un extrait aqueux avait des effets anti-inflammatoires. Les essais permettant de confirmer ou d’infirmer l’utilité clinique de ces extraits chez l’être humain manquent cependant à l’appel pour le moment1.

Lapachol et cancer. Dès le début des programmes de recherche financés par le National Cancer Institute des États-Unis, l’intérêt des chercheurs s’est presque exclusivement porté sur le lapachol, un dérivé de la naphtoquinone relié à la vitamine K. Il s’agit de l’une des 18 quinones principales identifiée à ce jour dans le pau d’arco lapacho bio, surtout dans l’écorce interne1.

Les scientifiques se sont rapidement butés à des problèmes de toxicité. En effet, le lapachol pris isolément peut notamment entraîner une anémie et inhiber la coagulation sanguine. Les recherches ont alors été abandonnées. Actuellement, la communauté scientifique s’intéresse à d’autres quinones du pau d’arco lapacho bio, notamment l’alpha et le bêta-lapachone, ainsi qu’à certains de leurs dérivés, mais pour le moment les essais sur les humains manquent à l’appel1.

Précautions

Attention

Bien qu’on ne rapporte aucun cas de toxicité résultant de la consommation de l’écorce interne du pau d’arco lapacho bio, le lapachol, l’un de ses composés, pris isolément peut inhiber la coagulation sanguine1.
Lorsqu’on a donné du lapachol pur à des rates enceintes, tous les foetus sont morts tandis que les mères n’ont pas semblé affectées13. On n’a, par contre, jamais rapporté d’effet semblable à la suite de la consommation de l’écorce interne du pau d’arco lapacho bio.
Contre-indications

Aucune connue pour l’écorce interne de pau d’arco lapacho bio.
Effets indésirables

Aucun connu pour l’écorce interne de pau d’arco lapacho bio.
Interactions

Avec des plantes ou des suppléments

Aucune connue pour l’écorce interne de pau d’arco lapacho bio.
Avec des médicaments

Aucune connue pour l’écorce interne de pau d’arco lapacho bio.
Sur les tablettes

En Amérique du Nord, le pau d’arco lapacho bio est vendu sous forme de gélules ou de poudre d’écorce interne, d’extraits liquides, ou de sachets à infuser.

L’identification des espèces du genre botanique auquel appartient le pau d’arco lapacho bio est relativement difficile. Cela a d’ailleurs donné lieu à une grande confusion. Il existe une centaine d’espèces d’arbres et d’arbustes appartenant au genre Tabebuia. Pour une meilleure identification parmi les spécimens de grande taille, il peut être nécessaire d’attendre que l’arbre produise ses graines, seul moyen infaillible pour déterminer l’espèce (T. avellanedae ou T. impetiginosa).

Pour compliquer davantage les choses, les indigènes du Brésil ont parfois donné le nom de pau d’arco à des arbres d’un autre genre botanique, les Tecoma (qui donnent le bois de teck). Cette confusion se retrouve même chez certains taxonomistes. L’écorce d’une autre espèce est donc parfois vendue sous le nom de pau d’arco sans qu’on n’en sache rien. Aussi, dans certains cas, le contrôle de la qualité n’étant pas assuré, c’est l’écorce externe plutôt que l’écorce interne qui est commercialisée.

Boutique Biologiquement.comLes propriétés du lapacho bio

  Posté par lapacho       Laisser un commentaire
[Total : 4    Moyenne : 3.3/5]

PAU D’ARCO OU LAPACHO, Fortifiant du système immunitaire et plus

Usages historiques:

Lapacho biologique est un arbre que l’on retrouve dans la jungle de l’Amérique du Sud. C’est le seul arbre de ces régions qui est complètement immunisé contre les infections provenant des champignons, c’est pourquoi on l’utilise avec succès pour toutes les infections fongiques (Candida Albican), parasitaires, bactériennes et virales. Selon des rapports provenant des Indiens Incas d’Amérique du Sud, l’écorce interne du Lapacho biologique a été utilisée depuis des siècles pour traiter le cancer et une foule d’autres maladies. Selon des experts en remèdes exotiques traditionnels, on ne devrait pas penser que les capacités du Lapacho biologique se limitent au cancer, il a prouvé son efficacité pour éliminer les radicaux libres, diminuer la douleur et l’inflammation lors de problèmes rhumatismaux et arthritiques. De plus, il contient seize quinones qui se sont avérés efficaces dans le traitement de l’anémie, la leucémie, la maladie de Hodgkin, la maladie de Parkinson, l’artériosclérose, les problèmes gastriques, colite, polypes, les inflammations du système reproducteur, leucorrhée, cystite, prostatite, et les problèmes cutanés tels que lupus, eczéma et psoriasis.

le lapacho un arbre centenaire anticancer naturel puissant
le lapacho un arbre centenaire anticancer naturel puissant

Cette écorce utilisée largement par les Indiens d’Amazonie contient des tanins, des flavonoïdes et des coumarines (fluidifiant sanguin) qui en font un stimulant circulatoire général. La présence d’un principe actif (le lapachol) efficace contre certains cancers.

Selon les travaux du Pr W. D’Acorsi, et ceux d’autres médecins et chercheurs, voici quelques affections pour lesquelles le Lapacho biologique s’est révélé apporter une aide efficace :

Anémie, Artériosclérose, Arthrite, Asthme, Bronchites, Cystites, Diabète, Eczéma, Gastrite, Leucémie, Maladie de Parkinson, Polypes(intestins et vésicule), Prostate, Psoriasis, Pyorrhée, Rhumatismes, Maladies de la peau, Ulcères gastriques et duodénaux, Ulcères variqueux etc….
Le lapacho biologique contient des combinaisons et des concentrations particulières de certains sels minéraux et oligo-éléments: calcium, fer, magnésium, phosphore, zinc, chrome, silicium, manganèse, molybdène, cuivre, potassium, sodium, cobalt, bore, argent, or, strontium, barium, nickel, etc., souvent carencés dans l’élimination “moderne”. Le lapacho biologique et la xiloïdine sont deux substances de type antibiotique, donc, anti-inflammatoires. Il renferme de nombreuses autres substances qui permettent de l’utiliser pour les rhumatismes, l’artériosclérose, l’asthme, les bronchites, les inflammations du gros intestin, de la vessie, de la prostate, varices, les problèmes cutanés et les plaies qui guérissent mal. Dans l’Hôpital Saint André à Sao Paulo on a également obtenu de très bons résultats dans la thérapie contre le cancer.

L'écorce de lapacho anticancer naturel puissant
L’écorce de lapacho anticancer naturel puissant

Propriétés médicinales:

Nous allons ici récapituler l’action du lapacho biologique au niveau du système métabolique et cellulaire.

A. Destruction des radicaux libres
B. Antioxydant
C. Stimulant du système immunitaire
D. Amélioration de l’oxygénation et de l’énergie cellulaire
E. Diminue les risques de formation de caillots sanguins dans le corps

En outre, il est suggéré que le lapacho biologique va pénétrer la barrière externe qui caractérise l’enkystement de la cellule cancéreuse notamment le béta-lapachone et les anthratoquinones. En effet, la cellule cancéreuse se revêt d’une membrane externe pareille à du ciment et qui empêche les substances de pénétrer, ou très difficilement. Certaines enzymes sont capables de la briser, telle la bromelaire mais avec le lapacho biologique nous pénétrons dans la cellule, ce qui a pour résultat une diminution de la viabilité de la tumeur.
Le lapacho biologique agit aussi pour les colites, la dysenterie, les diarrhées, la constipation, l’incontinence, la fièvre, les maux de gorge, les morsures de serpent, les cancers (oesophage, intestins, poumon, prostate), les problèmes respiratoires, l’arthrite, les insuffisances circulatoires, et même la syphilis.Les études, menées dès le XIXème siècle, ont confirmé les propriétés antibactériennes, antivirales, antiparasitaires, anti-cancers, et anti-inflammatoires de l’écorce de Lapacho biologique qui permet de préparer des tisanes (décoctions) et de lutter efficacement, agréablement et à peu de frais contre toutes sortes d’affections chroniques ou aiguës.

Boutique Biologiquement.comLe lapacho, pau d’arco Tabebuia impetiginosa contre la cancer

  Posté par lapacho       1 commentaire
[Total : 23    Moyenne : 3.2/5]

Le lapacho bio est une Plante médicinale originaire d’Amérique du Sud utilisée surtout contre les mycoses et parfois en prévention du cancer (des controverses existent sur cette indication, lire ci-dessous), se présente souvent sous forme de décoction ou en gélules.

Lapacho NomsNom(s) français: Lapacho, iperoxo, pau d’arco, arbre sacré des Incas
Nom scientifique: Tabebuia impetiginosa
Nom anglais: lapacho, pau d’arco
Nom allemand: Lapacho
Nom italien: lapacho
Nom portugais: lapacho, ipê roxo
Nom espagnol: lapacho rosado FamilleBignoniaceae Constituants– Calcium
– Magnésium
– Lapachol (lapachon)
– Tanins
– Coenzymes Q
– AlcaloïdesParties utilisées
– Ecorces (qui proviennent de l’arbre de lapacho biologique) ​

Effets
– Fortifiant du système immunitaire (immunostimulant), fongicide, antibactérien, astringent, etc.
Indications
– Refroidissement, grippe, mycoses, candidoses, petites plaies (blessures).
– Élimination des toxines (radicaux libres) du corps
– Stimulant du système immunitaire
– Antalgique (antidouleur)
– Anti-inflammatoire
– Traitement naturel des cancers
– Antirhumatismal (arthrite)
– Soins de l’anémie (contient du fer et des minéraux) et d’autres maladies hématologiques (affection sanguine) telles que la leucémie ou la maladie de Hodgkin
– Soins de certaines maladies neurologiques (maladie de Parkinson)
– Traitement de la fibromyalgie
– Artériosclérose
– Troubles digestifs (inflammation de l’estomac et des intestins)
– Polype
– Leucorrhées
– contre les cystites
– Prostatite
– Dermatoses (maladies de la peau) : eczéma, psoriasis, lupus etc…
– Bronchite
– Protège du diabète

Acheter des gélules de lapacho bio anticancer naturel sur www.biologiquement.com
Acheter des gélules de lapacho bio anticancer naturel sur www.biologiquement.com

Effets secondaires
Aucun connu.

Contre-indication
Grossesse, personnes sous traitement anti-coagulant, veuillez lire la notice d’emballage.InteractionsAnti-coagulants (demandez conseil à votre médecin ou pharmacien), veuillez lire la notice d’emballage.

Noms des préparationsEn Suisse : Demandez conseil à l’équipe de votre pharmacie pour des préparations à base de Lapacho biologique ainsi que pour la posologie.
*Attention : les médicaments mentionnés ci-dessus ne se veulent pas représentatifs de l’ensemble des remèdes existants, il s’agit d’un listing en aucun cas exhaustif et à titre purement indicatif. Pour les médicaments, veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à votre spécialiste.

Préparations
– Sous quelle forme ? (formes galéniques)
– “Tisane” de lapacho ou plutôt décoction de lapacho biologique (terme plus précis, car on porte à ébullition le mélange)
– Gélule de lapacho
– Teinture de lapachoLapacho
– Plante Médicinale

Où pousse le lapacho ?
Le lapacho biologique est origine d’Amérique latine, en particulier de la Cordillère des Andes (Bolivie, Pérou), ils poussent donc toujours dans ces régions du Sud du continent américain, entre le Mexique et le Nord de l’Argentine.

Quand récolter le lapacho (écorce de) ?
L’écorce de lapacho biologique est récoltée toute l’année sur des arbres sauvages en Amérique latine.​Remarques
– Le lapacho biologique est comme son nom l’indique un peu (lapacho fait penser à un terme espagnol) une plante médicinale d’origine sud
-américaine, en particulier dans la zone ouest de l’Amérique latine où on parle espagnol, surtout la Cordillière des Andes (Bolivie, Pérou).

L'écorce de lapacho bio anticancer naturel sur www.biologiquement.com
L’écorce de lapacho bio anticancer naturel sur www.biologiquement.com

Depuis des centaines d’années les chamans de ces régions l’utilisent à des fins thérapeutiques, mais c’est seulement depuis quelques décennies que les scientifiques essayent d’expliquer de façon plus rationnelle les vertus de cette plantes médicinale.
– En Amérique du Sud, certains médecins recommandent à leurs patients de faire une cure de gélules de lapacho biologique pour les personnes atteintes d’un cancer, évidemment en complément d’autres traitements. Car ils estiment que le lapacho biologique stimule le système immunitaire et pourrait avoir un effet positif sur les effets secondaires d’une chimiothérapie. Cela dit l’indication du lapacho biologique contre le cancer fait toujours un peu polémique et varie selon les sources, Creapharma vous tiendra au courant de l’évolution des recherches sur cette plante. Pour le moment il manque à notre avis des études fiables sur l’indication du lapacho biologique contre le cancer (même en complément).
– Si vous faite une cure pendant plusieurs semaines de thé de lapacho (=décoction de lapacho) la concentration en globules rouges et globules blancs va augmenter. Le fait d’avoir davantage de globules rouges améliorera l’oxygénation générale (davantage de souffle, etc).
– Au niveau du goût la tisane ou décoction de lapacho biologique ressemble un peu à celui du thé rouge (rooibos), et a goût terreux avec une touche de vanille (selon wikipedia.org).
– Il faut savoir que l’arbre de lapacho biologique peut vivre 700 ans