[Total : 4    Moyenne : 4/5]

Le lapacho bio est une Plante médicinale originaire d’Amérique du Sud utilisée surtout contre les mycoses et parfois en prévention du cancer (des controverses existent sur cette indication, lire ci-dessous), se présente souvent sous forme de décoction ou en gélules.

Lapacho NomsNom(s) français: Lapacho, iperoxo, pau d’arco, arbre sacré des Incas
Nom scientifique: Tabebuia impetiginosa
Nom anglais: lapacho, pau d’arco
Nom allemand: Lapacho
Nom italien: lapacho
Nom portugais: lapacho, ipê roxo
Nom espagnol: lapacho rosado FamilleBignoniaceae Constituants– Calcium
– Magnésium
– Lapachol (lapachon)
– Tanins
– Coenzymes Q
– AlcaloïdesParties utilisées
– Ecorces (qui proviennent de l’arbre de lapacho biologique) ​

Effets
– Fortifiant du système immunitaire (immunostimulant), fongicide, antibactérien, astringent, etc.
Indications
– Refroidissement, grippe, mycoses, candidoses, petites plaies (blessures).
– Élimination des toxines (radicaux libres) du corps
– Stimulant du système immunitaire
– Antalgique (antidouleur)
– Anti-inflammatoire
– Traitement naturel des cancers
– Antirhumatismal (arthrite)
– Soins de l’anémie (contient du fer et des minéraux) et d’autres maladies hématologiques (affection sanguine) telles que la leucémie ou la maladie de Hodgkin
– Soins de certaines maladies neurologiques (maladie de Parkinson)
– Traitement de la fibromyalgie
– Artériosclérose
– Troubles digestifs (inflammation de l’estomac et des intestins)
– Polype
– Leucorrhées
– contre les cystites
– Prostatite
– Dermatoses (maladies de la peau) : eczéma, psoriasis, lupus etc…
– Bronchite
– Protège du diabète

Acheter des gélules de lapacho bio anticancer naturel sur www.biologiquement.com

Acheter des gélules de lapacho bio anticancer naturel sur www.biologiquement.com

Effets secondaires
Aucun connu.

Contre-indication
Grossesse, personnes sous traitement anti-coagulant, veuillez lire la notice d’emballage.InteractionsAnti-coagulants (demandez conseil à votre médecin ou pharmacien), veuillez lire la notice d’emballage.

Noms des préparationsEn Suisse : Demandez conseil à l’équipe de votre pharmacie pour des préparations à base de Lapacho biologique ainsi que pour la posologie.
*Attention : les médicaments mentionnés ci-dessus ne se veulent pas représentatifs de l’ensemble des remèdes existants, il s’agit d’un listing en aucun cas exhaustif et à titre purement indicatif. Pour les médicaments, veuillez lire la notice d’emballage et demandez conseil à votre spécialiste.

Préparations
– Sous quelle forme ? (formes galéniques)
– “Tisane” de lapacho ou plutôt décoction de lapacho biologique (terme plus précis, car on porte à ébullition le mélange)
– Gélule de lapacho
– Teinture de lapachoLapacho
– Plante Médicinale

Où pousse le lapacho ?
Le lapacho biologique est origine d’Amérique latine, en particulier de la Cordillère des Andes (Bolivie, Pérou), ils poussent donc toujours dans ces régions du Sud du continent américain, entre le Mexique et le Nord de l’Argentine.

Quand récolter le lapacho (écorce de) ?
L’écorce de lapacho biologique est récoltée toute l’année sur des arbres sauvages en Amérique latine.​Remarques
– Le lapacho biologique est comme son nom l’indique un peu (lapacho fait penser à un terme espagnol) une plante médicinale d’origine sud
-américaine, en particulier dans la zone ouest de l’Amérique latine où on parle espagnol, surtout la Cordillière des Andes (Bolivie, Pérou).

L'écorce de lapacho bio anticancer naturel sur www.biologiquement.com

L’écorce de lapacho bio anticancer naturel sur www.biologiquement.com

Depuis des centaines d’années les chamans de ces régions l’utilisent à des fins thérapeutiques, mais c’est seulement depuis quelques décennies que les scientifiques essayent d’expliquer de façon plus rationnelle les vertus de cette plantes médicinale.
– En Amérique du Sud, certains médecins recommandent à leurs patients de faire une cure de gélules de lapacho biologique pour les personnes atteintes d’un cancer, évidemment en complément d’autres traitements. Car ils estiment que le lapacho biologique stimule le système immunitaire et pourrait avoir un effet positif sur les effets secondaires d’une chimiothérapie. Cela dit l’indication du lapacho biologique contre le cancer fait toujours un peu polémique et varie selon les sources, Creapharma vous tiendra au courant de l’évolution des recherches sur cette plante. Pour le moment il manque à notre avis des études fiables sur l’indication du lapacho biologique contre le cancer (même en complément).
– Si vous faite une cure pendant plusieurs semaines de thé de lapacho (=décoction de lapacho) la concentration en globules rouges et globules blancs va augmenter. Le fait d’avoir davantage de globules rouges améliorera l’oxygénation générale (davantage de souffle, etc).
– Au niveau du goût la tisane ou décoction de lapacho biologique ressemble un peu à celui du thé rouge (rooibos), et a goût terreux avec une touche de vanille (selon wikipedia.org).
– Il faut savoir que l’arbre de lapacho biologique peut vivre 700 ans


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

DE MANIÈRE GÉNÉRALE, ET SELON LES TRADITIONS POPULAIRES EN VIGUEUR, LE NOM LE PLUS UTILISÉ EN EUROPE EST CELUI DE LAPACHO BIO, DE PAU D’ARCO AUX ETATS-UNIS ET AU CANADA, ET D’IPE ROXO DANS LES PAYS DE LANGUE PORTUGAISE.

Le Lapacho biologique se prend sous forme d’infusions et (ou) de gélules.
Le goût des tisanes est vraiment apprécié, vos enfants en raffoleront. La tisane de Lapacho biologique se trouve facilement dans les magasins bio et sur le internet , il se boit même plus facilement que du thé vert !

Recette de base de l’infusion du Lapacho biologique:
Pour six tasses de 0,2 litres (c’est à dire pour 1,2 litres de liquide), versez à votre convenance 1 à 2 cuillérées à soupe bien pleines d’écorce ou de 5 à 10 grammes de poudre de Lapacho biologique dans une eau qui bout à gros bouillons. Ensuite, laissez bouillir le mélange pendant 5 minutes environ (ceci est très important pour que la boisson exprime toutes ses vertues). Laisser reposer 10 à 20 minutes. Filtrez. Boire froid ou tiède.
Le Lapacho biologique était connu des Incas comme un remède miraculeux, il soigne une telle variété de maux qu’il est certainement devenu le « remède secret » dans bien des familles de l’Amérique latine.
Il est la plante anti-cancéreuse de l’Amérique latine. Le Lapacho biologique, est une substance, qui lorsque nous cherchons à éviter ou à freiner un cancer, va agir comme un agent de l’immunosystème et permettre une meilleure récupération.
Il est connu aussi comme antiviral naturel très efficace, d’ailleurs les Indiens du Brésil ont utilisé depuis des siècles son écorce intérieure contre les infections et les maladies microbiennes.
Avec cette plante, les cas de guérison de cancer, de diabète, d’ulcère gastrique, et d’ulcère variqueux se multiplient.
Le Lapacho biologique agit aussi efficacement pour abaisser l’hypertension à une tension normale.
Une propriété très intéressante encore qu’offre cette plante est qu’elle favorise la baisse de consommation de tabac pour les fumeurs qui veulent arrêter.

Le lapocho a une écorce qui renferme des bienfaits thérapeutiques multiples

Le lapocho a une écorce qui renferme des bienfaits thérapeutiques multiples

Attention – Précaution :
Le Lapacho biologique est contre-indiqué en cas d’hémophilie. En effet les individus présentant une coagulation perturbée à type d’hypocoagulabilité (sang trop fluide) ne doivent pas être traités avec cette plante. Les individus soignés par des anticoagulants (antivitamine K, aspirine, héparine etc.) également. Ceci est liée au fait que le Lapacho contient des coumarines. La coumarine est une substance contenue dans la fève tonka, utilisée en pharmacie pour son pouvoir anticoagulant.
Le Lapacho biologique est un arbre d’Amérique latine aussi courant que le pommier en Europe, son nom botanique du Lapacho est tabebuia avellanedo ou tabecuia impetiginosa.
Le Lapacho biologique se prend principalement sous forme d’infusions, cette excellente boisson se déguste chaude ou froide à tout moment.

Le LAPACHO biologique est un très bon antivral, qui aidera à guérir du CANCER aussi !!!

Le Lapacho biologique est un arbre que l’on trouve en Amérique du Sud, notamment au Brésil et en Argentine. Les Sud Américains et surtout les Brésiliens lui donnent d’autres noms populaires selon les régions: IPE ROXO et surtout Pau d’ Arco.

Peu de Brésiliens connaissent le nom Lapacho.

Le Lapacho biologique est de la famille des Bignionacées et il en existe 265 variétés. Mais, seules trois d’entre elles possèdent des propriétés curatives pour le cancer. C’est un facteur important à considérer car, si quelques espèces possèdent certaines propriétés, telles que l’anti-diabétique, elles ne donnent aucun résultat contre le cancer.
Les trois espèces à pouvoirs curatifs, sont:

TABEBUIA IMPETIGINOSA
TABEBUIA HEPTAPHYLLA
TABEBUIA AVELLANEDAE
La notoriété grandissante de cette plante, font que cette plante est étudiée par de multiples laboratoires et universités de recherche à travers le monde, tout particulièrement en Inde, au Brésil, au Sri Lanka, mais aussi aux USA, au Canada, en Allemagne, en Hollande.
Propriétés curatives diverses du Lapacho biologique :
Traitement des cancers.
Diabète.
Il dissout les poisons, les résidus, les métaux lourds, et neutralise les effets négatifs du plombage dans les amalgames dentaires.
Il normalise et stimule le fonctionnement d’organes internes comme le foie, les reins, la rate et l’appareil digestif (améliore le transit intestinal)
Favorise l’oxygénation et la régénération du sang et de la lymphe permettant d’augmenter les défenses de l’organisme.
Améliore la circulation sanguine grâce aux tanins, flavonoïdes (veinotoniques et veinotropes) et des coumarines qu’il renferme.
Favorise l’élimination des toxines.
Élimine les dépôts dans les vaisseaux sanguins.
Élimination des toxines (radicaux libres).
Stimulant du système immunitaire.
Antalgique (antidouleur).
Anti-inflammatoire.
Antirhumatismale (arthrite).
Soins de l’anémie (contient du fer et des minéraux) et d’autres maladies hématologiques (affection sanguine) telles que la leucémie ou la maladie de Hodgkin.
Soins de certaines maladies neurologiques (Parkinson).
Traitement de la fibromyalgie.
Artériosclérose.
Troubles digestifs (inflammation de l’estomac et des intestins).
Polype.
Leucorrhée.
Cystite.
Prostatite.
Dermatose (maladie de peau) calculs eczéma, psoriasis, lupus Etc.
Bronchite.

L' écorce de lapacho bio anticancer naturel puissant

L’ écorce de lapacho bio anticancer naturel puissant



Les nombreuses appellations de l’arbre divin:

Bignonia heptaphylla
Gelsemium avellanedae
Bignonio heptophyllo
Tabebuia avellanedae
Tabebuia nicaraguensis
Tecoma odenophylla
Tabebuia dugandii
Tabebuia heptaphylla
Tabebuia ipe
Acapro
Alumbre
Arnapa (prieta)
Bastard lignum vitae
Bethabara
Bow Stick ou Bow Tree
Canada
Canaguate
Caroba
Carobeira
Cuayacan (polvillo)
Hakia
Ipe (roxo)
lronwood
Lapacho
Lapacho negro
Madera Negra
Pau d’Arco (roxo)
Surinam greenheart
Tabebuia
Chicala
Coralibe
Cortès
Cortez
Elbene vert
Flor amarillo
Groenhart
Taheebo
Tahuari
Tahua
Tali
Tamura
Verdecillo

L’appellation botanique exacte stipule:
Famille des bignoniceae
Souche des tecorneae
Origine: Tabebuia Games ex DC


[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Noms communs : pau d’arco, lapacho (arbre sacré des incas), îpe roxo.
Noms botaniques : Tabebuia avellanedae, T. impetiginosa, Handroanthus impetiginosus, famille des bignoniacées.
Nom anglais :lapacho, taheebo.

Partie utilisée : l’écorce interne, c’est-à-dire celle qui se trouve entre l’écorce et le bois formé, et dans laquelle circule la sève.
Habitat et origine : grand arbre tropical et sub-tropical, originaire de l’Amérique du Sud.

Indications

Usage traditionnel

Traiter les infections gastro-intestinales, respiratoires et cutanées, les infections à levure (candidoses), l’inflammation, la cystite, la vaginite, le cancer.

Voie externe – protéger contre l’infection en cas de blessure.

Le lapocho a une écorce qui renferme des bienfaits thérapeutiques multiples

Le lapocho a une écorce qui renferme des bienfaits thérapeutiques multiples

Posologie du pau d’arco lapacho bio

Prendre de 2 à 6 gélules par jour avec un verre d’eau

Traditionnellement, en Amérique du Sud, on prépare le pau d’arco lapacho bio sous forme de décoction (une infusion n’est pas suffisante pour extraire les principes actifs) en faisant bouillir, durant 8 à 10 minutes, de 15 g à 20 g de poudre d’écorce interne séchée dans 500 ml d’eau.
Contre la candidose vaginale, on emploie au Brésil des tampons vaginaux imbibés de cette décoction refroidie qu’on change toutes les 24 heures.
En Amérique du Nord, on trouve des capsules de pau d’arco qui renferment généralement de 300 mg à 500 mg de poudre d’écorce séchée et des extraits liquides.

Historique du pau d’arco

Lorsque les premiers Européens sont arrivés au Brésil, les indigènes connaissaient déjà depuis longtemps les propriétés du pau d’arco lapacho bio. D’une part, ils utilisaient le bois de l’arbre pour faire des arcs (pau d’arco signifie « arc de chasse » en langue indigène). D’autre part, ils employaient à des fins médicales l’écorce interne, qui se trouve entre l’écorce et le bois formé, et dans laquelle circule la sève. Ils lui prêtaient des vertus anti-infectieuses et antitumorales. Ils s’en servaient aussi comme antidote aux morsures de serpents ou d’insectes, comme antidouleur et laxatif.

Encore de nos jours, l’écorce du pau d’arco lapacho bio reste populaire auprès des Brésiliens qui en font usage pour combattre toutes sortes d’infections, notamment les gastro-entérites, les infections des voies respiratoires, les infections cutanées, la cystite et la vaginite. Les herboristes locaux le recommandent également pour combattre le cancer. Au Brésil, des cas de guérison quasi miraculeuses de patients cancéreux ont été rapportés dans les années 1960, par le médecin Orlando dei Santi et le botaniste Walter Accorsi, mais n’ont jamais été adéquatement documentées1.

Dans les années 1960, le National Cancer Institute des États-Unis a lancé un vaste projet d’identification et d’isolation de composés anticancer dans les plantes. C’est dans le cadre de ces travaux que des chercheurs ont isolé le lapachol, un des ingrédients actifs du pau d’arco lapacho bio.

Les fabricants de suppléments de pau d’arco lapacho bio présentent la plante comme une panacée qui permet de soigner les ulcères, le diabète, la maladie de Parkinson, les fibromes, l’anémie et le cancer en plus de stimuler le système immunitaire.

Recherches sur le pau d’arco lapacho bio

Usage traditionnel Action antiseptique, antiparasitaire et anti-inflammatoire. Plutôt que de tester l’efficacité des usages traditionnels de l’écorce interne du pau d’arco lapacho bio et de chercher à améliorer la qualité des extraits qu’on en tire, les recherches ont principalement porté sur l’isolation de molécules pouvant servir à l’élaboration de médicaments brevetables pour combattre le cancer. Si bien que la science a peu de choses à nous apprendre au sujet des usages traditionnels de l’écorce.

Cependant, les résultats d’études in vitro ou menées sur des animaux de laboratoire tendent à confirmer que certains composés du pau d’arco lapacho bio auraient bel et bien des propriétés anti-infectieuses, antidouleur et anti-inflammatoire4, comme le veut la tradition. La bêta-lactone, un composé purifié du pau d’arco lapacho bio s’est révélée aussi active que le médicament anthralin pour contrer l’hyperprolifération des cellules de la peau, ce qui pourrait être utile pour soigner le psoriasis5.

Par ailleurs, au cours d’essais in vitro, des chercheurs ont observé qu’un extrait fluide tiré de l’écorce interne du pau d’arco lapacho bio avait des propriétés antifongiques, antibactériennes et antiparasitaires et qu’un extrait aqueux avait des effets anti-inflammatoires. Les essais permettant de confirmer ou d’infirmer l’utilité clinique de ces extraits chez l’être humain manquent cependant à l’appel pour le moment1.

Lapachol et cancer. Dès le début des programmes de recherche financés par le National Cancer Institute des États-Unis, l’intérêt des chercheurs s’est presque exclusivement porté sur le lapachol, un dérivé de la naphtoquinone relié à la vitamine K. Il s’agit de l’une des 18 quinones principales identifiée à ce jour dans le pau d’arco lapacho bio, surtout dans l’écorce interne1.

Les scientifiques se sont rapidement butés à des problèmes de toxicité. En effet, le lapachol pris isolément peut notamment entraîner une anémie et inhiber la coagulation sanguine. Les recherches ont alors été abandonnées. Actuellement, la communauté scientifique s’intéresse à d’autres quinones du pau d’arco lapacho bio, notamment l’alpha et le bêta-lapachone, ainsi qu’à certains de leurs dérivés, mais pour le moment les essais sur les humains manquent à l’appel1.

Précautions

Attention

Bien qu’on ne rapporte aucun cas de toxicité résultant de la consommation de l’écorce interne du pau d’arco lapacho bio, le lapachol, l’un de ses composés, pris isolément peut inhiber la coagulation sanguine1.
Lorsqu’on a donné du lapachol pur à des rates enceintes, tous les foetus sont morts tandis que les mères n’ont pas semblé affectées13. On n’a, par contre, jamais rapporté d’effet semblable à la suite de la consommation de l’écorce interne du pau d’arco lapacho bio.
Contre-indications

Aucune connue pour l’écorce interne de pau d’arco lapacho bio.
Effets indésirables

Aucun connu pour l’écorce interne de pau d’arco lapacho bio.
Interactions

Avec des plantes ou des suppléments

Aucune connue pour l’écorce interne de pau d’arco lapacho bio.
Avec des médicaments

Aucune connue pour l’écorce interne de pau d’arco lapacho bio.
Sur les tablettes

En Amérique du Nord, le pau d’arco lapacho bio est vendu sous forme de gélules ou de poudre d’écorce interne, d’extraits liquides, ou de sachets à infuser.

L’identification des espèces du genre botanique auquel appartient le pau d’arco lapacho bio est relativement difficile. Cela a d’ailleurs donné lieu à une grande confusion. Il existe une centaine d’espèces d’arbres et d’arbustes appartenant au genre Tabebuia. Pour une meilleure identification parmi les spécimens de grande taille, il peut être nécessaire d’attendre que l’arbre produise ses graines, seul moyen infaillible pour déterminer l’espèce (T. avellanedae ou T. impetiginosa).

Pour compliquer davantage les choses, les indigènes du Brésil ont parfois donné le nom de pau d’arco à des arbres d’un autre genre botanique, les Tecoma (qui donnent le bois de teck). Cette confusion se retrouve même chez certains taxonomistes. L’écorce d’une autre espèce est donc parfois vendue sous le nom de pau d’arco sans qu’on n’en sache rien. Aussi, dans certains cas, le contrôle de la qualité n’étant pas assuré, c’est l’écorce externe plutôt que l’écorce interne qui est commercialisée.


[Total : 1    Moyenne : 3/5]

PAU D’ARCO OU LAPACHO, Fortifiant du système immunitaire et plus

Usages historiques:

Lapacho biologique est un arbre que l’on retrouve dans la jungle de l’Amérique du Sud. C’est le seul arbre de ces régions qui est complètement immunisé contre les infections provenant des champignons, c’est pourquoi on l’utilise avec succès pour toutes les infections fongiques (Candida Albican), parasitaires, bactériennes et virales. Selon des rapports provenant des Indiens Incas d’Amérique du Sud, l’écorce interne du Lapacho biologique a été utilisée depuis des siècles pour traiter le cancer et une foule d’autres maladies. Selon des experts en remèdes exotiques traditionnels, on ne devrait pas penser que les capacités du Lapacho biologique se limitent au cancer, il a prouvé son efficacité pour éliminer les radicaux libres, diminuer la douleur et l’inflammation lors de problèmes rhumatismaux et arthritiques. De plus, il contient seize quinones qui se sont avérés efficaces dans le traitement de l’anémie, la leucémie, la maladie de Hodgkin, la maladie de Parkinson, l’artériosclérose, les problèmes gastriques, colite, polypes, les inflammations du système reproducteur, leucorrhée, cystite, prostatite, et les problèmes cutanés tels que lupus, eczéma et psoriasis.

le lapacho un arbre centenaire anticancer naturel puissant

le lapacho un arbre centenaire anticancer naturel puissant

Cette écorce utilisée largement par les Indiens d’Amazonie contient des tanins, des flavonoïdes et des coumarines (fluidifiant sanguin) qui en font un stimulant circulatoire général. La présence d’un principe actif (le lapachol) efficace contre certains cancers.

Selon les travaux du Pr W. D’Acorsi, et ceux d’autres médecins et chercheurs, voici quelques affections pour lesquelles le Lapacho biologique s’est révélé apporter une aide efficace :

Anémie, Artériosclérose, Arthrite, Asthme, Bronchites, Cystites, Diabète, Eczéma, Gastrite, Leucémie, Maladie de Parkinson, Polypes(intestins et vésicule), Prostate, Psoriasis, Pyorrhée, Rhumatismes, Maladies de la peau, Ulcères gastriques et duodénaux, Ulcères variqueux etc….
Le lapacho biologique contient des combinaisons et des concentrations particulières de certains sels minéraux et oligo-éléments: calcium, fer, magnésium, phosphore, zinc, chrome, silicium, manganèse, molybdène, cuivre, potassium, sodium, cobalt, bore, argent, or, strontium, barium, nickel, etc., souvent carencés dans l’élimination “moderne”. Le lapacho biologique et la xiloïdine sont deux substances de type antibiotique, donc, anti-inflammatoires. Il renferme de nombreuses autres substances qui permettent de l’utiliser pour les rhumatismes, l’artériosclérose, l’asthme, les bronchites, les inflammations du gros intestin, de la vessie, de la prostate, varices, les problèmes cutanés et les plaies qui guérissent mal. Dans l’Hôpital Saint André à Sao Paulo on a également obtenu de très bons résultats dans la thérapie contre le cancer.

L'écorce de lapacho anticancer naturel puissant

L’écorce de lapacho anticancer naturel puissant

Propriétés médicinales:

Nous allons ici récapituler l’action du lapacho biologique au niveau du système métabolique et cellulaire.

A. Destruction des radicaux libres
B. Antioxydant
C. Stimulant du système immunitaire
D. Amélioration de l’oxygénation et de l’énergie cellulaire
E. Diminue les risques de formation de caillots sanguins dans le corps

En outre, il est suggéré que le lapacho biologique va pénétrer la barrière externe qui caractérise l’enkystement de la cellule cancéreuse notamment le béta-lapachone et les anthratoquinones. En effet, la cellule cancéreuse se revêt d’une membrane externe pareille à du ciment et qui empêche les substances de pénétrer, ou très difficilement. Certaines enzymes sont capables de la briser, telle la bromelaire mais avec le lapacho biologique nous pénétrons dans la cellule, ce qui a pour résultat une diminution de la viabilité de la tumeur.
Le lapacho biologique agit aussi pour les colites, la dysenterie, les diarrhées, la constipation, l’incontinence, la fièvre, les maux de gorge, les morsures de serpent, les cancers (oesophage, intestins, poumon, prostate), les problèmes respiratoires, l’arthrite, les insuffisances circulatoires, et même la syphilis.Les études, menées dès le XIXème siècle, ont confirmé les propriétés antibactériennes, antivirales, antiparasitaires, anti-cancers, et anti-inflammatoires de l’écorce de Lapacho biologique qui permet de préparer des tisanes (décoctions) et de lutter efficacement, agréablement et à peu de frais contre toutes sortes d’affections chroniques ou aiguës.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Le Lapacho est un arbre originaire de la jungle de l’Amérique du Sud, on le retrouve plus précisément en Argentine et au Brésil, appelé plus populairement Pau d’Arco. Il a la propriété extraordinaire de pouvoir s’immunisé totalement contre les infections provenant des champignons.

Les Incas ont utilisé depuis plusieurs siècles l’intérieur de l’écorce de cet arbre pour soigner de nombreuses pathologies. Le Lapacho biologique traite le cancer, il a la capacité d’évacuer les radicaux libres, de calmer les douleurs et les inflammations liés aux rhumatismes. Le lapacho biologique est de la famille des Bignionacées, il en existe 265 variétés, dont trois d’entre- elles possèdent des propriétés curatives contre le cancer, il contient en effet seize quinones (quinone : petite molécule organique liposoluble permettant le transfert de deux électrons et de deux protons), efficaces dans le traitement de l’artériosclérose, l’arthrite, la bronchite, la cystite, la prostate, les rhumatismes, les ulcères, l’anémie, la leucémie, la maladie de Hodgkin, la maladie de Parkinson, le diabète, l’artériosclérose, les problèmes gastriques, les colites, les polypes, les inflammations du système reproducteur, leucorrhée, lupus, eczéma et psoriasis… (conseillé après un traitement en chimiothérapie pour nettoyer le sang et drainer le foie). Les trois espèces a avoir des pouvoirs curatifs, sont : le Tabebula impetiginosa, le Tabebula heptaphylla, et le Tabebula avellanedae.

le lapacho un arbre centenaire anticancer naturel puissant

le lapacho un arbre centenaire anticancer naturel puissant

Cette écorce coupée en fines lamelles contient des tanins, des flavonoïdes et des coumarines (fluidifiant sanguin) qui en font un stimulant circulatoire général.
Le principe actif de l’arbre est le lapachol, qui serait donc efficace contre certains cancers, mais le conditionnement d’un tel produit est souvent médiocre, et les concentrations en produit actif sont trop faibles pour retrouver une efficacité curative dans les produits commercialisés. Le lapacho biologique a vraiment suscité un intérêt considérable dans les laboratoires et les universités de recherche, pour la chimio-thérapeutique, notamment en Amérique, Canada, Allemagne, Inde…

Le lapachol biologique est un des 16 quinones actifs qui permettrait la destruction des sarcomes cancérigènes, mais on le retrouve aussi dans la composition chimique, des principes actifs antibiotique et antiviral, son importante teneur en fer assimilable. Le lapacho biologique aide à épurer et à éliminer les déchets et les toxines dans le sang ( notamment intoxication au mercure et des métaux lourds), il agit aussi comme puissant analgésique, anti-fongique, anti-parasitaire, anti-bactérien, anti-rhumatismal…Il renforce le système immunitaire et protège la membrane cellulaire et a un effet anti radicaux libres. Il a des propriétés anti-tumorale. Ces conclusions thérapeutiques proviennent de diverses études scientifiques faites à travers le monde, le Lapacho biologique ne laisse pas le corps médical indifférent car il fait la polémique depuis plusieurs années maintenant.

L'écorce de lapacho anticancer naturel puissant

L’écorce de lapacho anticancer naturel puissant

Le traitement qui peut-être conseillé avec le Lapacho biologique se fera soit avec des infusions, tisanes à base de Lapacho, ou avec du Lapacho biologique en gélules, il existe aussi en élixir. On ne peut pas traiter un hémophyle ou une personne ayant un traitmement anti-coagulants. Aussi il ne faut pas pratiquer à la légère l’automédication. Renseignez-vous bien auprès de votre thérapeute ou de votre pharmacien. Il faut aussi respecter les dosages.

Sa richesse existe aussi dans les apports en oligo-éléments et sels minéraux qui permettent de palier à certaines carences organiques, car il contient du fer, du calcium, du magnésium, du phosphore, du zinc, du chrome,du silicium, du manganèse,du cuivre, du potassium, du sodium, de l’argent, de l’or, du nickel…


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Acheter du lapacho biologique, aussi appelé «arbre de vie» par les amérindiens, est un arbre dont l’écorce possède une grande puissance thérapeutique: rhumatismes, circulation sanguine, anémie, antibiotique… à découvrir absolument!

Originaire d’Amérique du Sud, le lapacho biologique (de son nom latin Tabebuia Avellanadae) est un arbre qui pousse dans la forêt amazonienne et dans les montagnes du Brésil, de l’Argentine et du Paraguay, où il est même l’arbre national.

Utilisé depuis de très nombreuses années par les indiens pour ses vertus thérapeutiques et nutritives, c’est à votre tour d’en profiter en découvrant tous ses secrets !

Le lapacho biologique, un arbre aux vertus médicinales incroyables

Le lapacho biologique est doté d’une composition impressionnante puisqu’il renferme de nombreux minéraux, des tanins, des oligo-éléments, des flavonoïdes et des coumarines, agissant sur la fluidité sanguine.

Acheter de l'écorce de lapacho qui possède une grande puissance thérapeutique

Acheter de l’écorce de lapacho qui possède une grande puissance thérapeutique

Il possède également des propriétés antiseptiques, antivirales et antibiotiques puissantes.

Sa haute teneur en fer, facilitant la formation de globules rouges, peut aider à soigner l’anémie. Précieuse est son écorce. C’est elle qui est utilisée en phytothérapie pour ses nombreuses vertus médicinales. Elle a en plus l’avantage de repousser rapidement après sa récolte, sans endommager l’arbre.

Par ailleurs, le lapacho biologique a beaucoup de bienfaits sur les petits maux du quotidien : il stimule du système immunitaire, il est aussi antalgique, anti-inflammatoire et anti-rhumatismal. Il élimine également les toxines et soulage les personnes en traitement contre le cancer.

L’hiver, il peut être utilisé en prévention lorsque le risque d’infection est élevé. Il agit en détoxifiant l’organisme et en rétablissant la flore bactérienne.

C’est d’ailleurs l’une des meilleures plantes pour renforcer le système immunitaire grâce à son action sur le foie et le système lymphatique.


[Total : 1    Moyenne : 4/5]

Acheter du lapacho biologique en gélules, découvrir son histoire, des conseils pour l’utiliser, et ses vertus pour votre santé.

Origine : Brésil.
Autre nom : Tecoma adenophilla (nom scientifique), ébénier de Guyane, ébène verte, lébène, Tajibo (“celui qui tue les maux”) ou encore Pau d’Arco.
Variété : Syn. Tabebuia Impetiginosa, sub-cat. Handroanthus impetiginosus.

QU’EST-CE QUE LE LAPACHO ?

Le lapacho biologique est en fait un arbre qui pousse naturellement en Amazonie. Cet arbre possède un statut particulier en Amérique du Sud, où on l’appelle “arbre sacré des Incas” ou encore “arbre de vie”.
De par son caractère sacré, on peut le comparer au tulsi, qui lui est vénéré en Inde.
Ce que nous appellerons ici lapacho biologique est l’écorce interne de l’arbre que l’on nomme “aubier” ou “aubour”, c’est cette écorce que l’on va infuser. Elle est récoltée tout au long de l’année.
La décoction obtenue en infusant cette écorce est délicieuse. Les palais fins y détecteront des notes boisées, subtilement épicées voire vanillées. Beaucoup le comparent au rooibos ou au honeybush, alors qu’ils sont très différents quant à leur goût et leur utilisation.

Le lapacho bio un arbre anticancer et qui soigne beaucoup de maux

Le lapacho bio un arbre anticancer et qui soigne beaucoup de maux

Il ne possède pas de caféine, il peut donc être consommé à toute heure et par tout le monde, enfants comme adultes.

QUELLES SONT LES VERTUS DU LAPACHO ?

Nous allons séparer ici les propriétés reconnues par études scientifiques et d’autres un peu plus controversées, souvent issues de la tradition Amérindienne.

PROPRIÉTÉS RECONNUES :

Il a été démontré que le lapacho biologique est excellent pour la santé, regorgeant de principes actifs bénéfiques pour le corps.

Il apporte de nombreux bienfaits sur le système sanguin, de par sa capacité à régénérer, fluidifier et oxygéner le sang.

C’est un détoxifiant efficace qui permet de renforcer le système immunitaire. On reconnaît aujourd’hui ses propriétés antibactériennes, antioxydantes, antivirales et antiparasitaires.

Parmi les principes actifs du lapacho biologique, on peut citer en vrac : potassium, magnésium, phosphore, zinc, chrome, silicium, manganèse, cuivre, cobalt, bore, argent, or, lapachon (antibiotique et anti-inflammatoire naturel) calcium, fer, baryum, strontium, iode, etc.

Alors c’est bien beau tout ça mais, sur quoi ça agit ? Qu’est-ce que ça nous fait ?

Eh bien ça en fait déjà un excellent complément alimentaire qui peut combler de nombreuses carences en sels minéraux et oligo-éléments, ce qui est courant.
Il permet de soulager, voire d’aider à guérir : l’anémie, les ulcères, l’arthrite et les rhumatismes, l’asthme, les gastrites, de nombreuses maladies de peau comme le psoriasis, les bronchites, les inflammations du gros intestin, de la vessie et la prostate. Pour cet usage, on peut l’associer à la prêle bio pour plus d’efficacité.
Allez, on reprend sa respiration et… c’est reparti : les colites, la dysenterie, les diarrhées, la constipation, l’incontinence, la fièvre, les maux de gorge, les morsures de serpent, les cancers (oesophage, intestins, poumon, prostate), les problèmes respiratoires, l’arthrite, les insuffisances circulatoires, et même la syphilis.
D’après certaines études, il aiderait à lutter contre le diabète et la maladie de Parkinson.

De même, à la question le lapacho biologique fait-il maigrir ?

Oui, des études ont montré qu’il permet de mieux assimiler les nutriments ainsi que d’éliminer mauvaises graisses et déchets de l’organisme.
Cette vertu fait que le lapacho biologique limite l’accumulation des graisses saturées dans les artères et par conséquent, réduit aussi les risques de maladies cardio-vasculaires.
Pour plus d’informations, consultez notre article consacré aux aromates et infusions qui font maigrir !

Il partage de nombreux bienfaits avec les effets des graines de guarana, c’est pourquoi on associe souvent ces deux produits pour plus d’efficacité.

Son usage est très répandu dans la médecine traditionnelle amérindienne.

Il lutte aussi contre le cancer.

Le lapacho biologique permet de détruit la membrane protectrice des cellules cancéreuses ce qui entraine la mort prématurée des cellules cancéreuses.

COMMENT FAIRE UNE CURE DE LAPACHO ?

Sinon, comment faire une cure de lapacho biologique ? Comment se soigner avec le lapacho biologique ?

Préparez votre lapacho biologique comme nous vous le conseillons dans le paragraphe suivant et buvez-en plusieurs fois par jour. Evitez de dépasser 1l de Pau d’Arco par jour, 3 tasses suffiront.

Le traitement ne doit pas dépasser 3 mois.
Vous pouvez aussi prendre de 2 à 6 gélules de lapacho biologique par jours avec un grand verre d’eau.

CONTRES-INDICATIONS ET EFFETS SECONDAIRES :

Le lapacho biologique est contre-indiqué en cas d’hémophilie ou encore pour les gens soignés par des anticoagulants (antivitamine K, aspirine, héparine, etc.). Ayant des vertus anticoagulantes, cela pourrait aggraver l’état du patient.

COMMENT BIEN LE PRÉPARER ?

Pour tirer le meilleur des propriétés du lapacho biologique et profiter de son goût boisé si particuliers, nous vous conseillons :
– Quantité : 12-15 g pour un litre d’eau
– Temps d’infusion : 10-15 min
– Température idéale pour l’infuser : 100°C

Vous pouvez l’infuser à plusieurs reprises. La décoction se boit aussi bien chaude que froide, le goût variera un peu. L’écorce se marie très bien avec le miel, n’hésitez pas à en ajouter dans votre boisson.
Il peut s’aromatiser sans problème.

POUR LA PETITE HISTOIRE :

Si on parle beaucoup du lapacho biologique, c’est avant tout pour ses vertus pour la santé, déjà connues par les Indiens d’Amérique. Ces derniers l’utilisaient pour se soigner, mais aussi pour se nourrir et même se nettoyer !

On sait par exemple que les indiens Wayapi l’employaient pour soulager la fièvre.
Chez les Incas, on s’en servait pour confectionner des arcs. C’est de là que provient son nom de “Pau d’arco” qui signifie “arc en bois”. Les guérisseurs de l’Empire Inca l’appelaient Tajibo, c’est-à-dire “celui qui tue les maux”, ils le prescrivaient pour toutes sortes de maladies.

Toute l’Amérique du Sud s’accorde sur l’utilisation médicale du lapacho biologique.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Le Lapacho biologique (tecoma curialis) est un arbre et son écorce est précieuse car elle possède des vertus médicinales connues depuis la nuit des temps.

On peut la boire en décoction ou on peut la trouver sous forme de gélules. C’est donc un remède ancien comme on les aime, plein de vertus, qui guérissait de nombreux maux.

La racine de lapacho bio anticancer naturel

La racine de lapacho bio anticancer naturel

L’arbre sacré des Incas ou l’arbre qui « tue les maux »…. Parce qu’il contient une combinaison particulière de minéraux et d’oligo-éléments rares, parce qu’il a des superpouvoirs antibiotiques, parce qu’il aide votre foie surmené et vous protège des empoisonnements de toutes sortes, et parce qu’il oxygène votre sang, le lapacho biologique est un des compléments alimentaires les plus complets qui existent. Le lapacho biologique est réputé pour être anti-cancer (prévention, traitement), éliminer les toxines de l’organisme, stimuler les défenses immunitaires, traiter les grippes et les refroidissements, l’asthme et la fièvre, et soulager les inflammations : rhumatismes, intestins, vessie, prostate…et aussi la fibromyalgie.


[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Pour les Amérindiens, cet « arbre de vie » guérit tous les maux et accompagne chaque tâche du quotidien…
Le lapacho biologique : l’Arbre à Ecorce Divine

Pour les Amérindiens, cet « arbre de vie » guérit tous les maux et accompagne chaque tâche du quotidien. Les Guaranis le nomment « Tayig » ou « Tajy » et le vénèrent. Au Brésil, on l’a baptisé « Pau d’arco », ce qui signifie « bois d’arc » car les Indiens y taillaient leurs flèches. Les Indiens Aché disent de lui : « Le feuillage du lapacho biologique parle agréablement ». Mais c’est chez nous, désormais, que le lapacho biologique déchaîne bien des passions.

Le lapacho biologique, de la famille des Bignoniacées, est un arbre originaire d’Amérique du Sud. Il est notamment répandu au Brésil, en Argentine et au Paraguay (dont il est l’arbre national). Des profondeurs humides de la forêt de pluie, jusqu’à l’altiplano qui culmine à 4500 mètres, on rencontre près de 100 espèces de cet arbre majestueux. Dès le printemps, le lapacho biologique se couvre de fleurs allant du rose au pourpre avant de déployer le vert laqué de ses feuilles elliptiques.

Acheter des gélules de lapacho bio anticancer naturel sur www.biologiquement.com

Acheter des gélules de lapacho bio anticancer naturel sur www.biologiquement.com

Le Professeur Walter Accorsi (Brésil) et le Docteur Theodoro Meyer (Argentine) – qui ont mené sur lui d’importants travaux -, s’accordent à dire que les espèces à fleurs pourpres possèdent des vertus thérapeutiques supérieures aux espèces à fleurs claires. Selon les latitudes et les idiomes, le lapacho biologique apparaît sous les appellations suivantes : Acapro, Ironwood, Madera Negra, Arnapa, Tahuari…

Mais ses noms les plus populaires restent : Pau d’Arco, Taheebo et Ipe Roxo. Pour s’y retrouver, avant d’acheter vos gélules, votre thé ou vos fragments d’écorce, vérifiez toujours son nom binominal en latin. Seuls Tabebuia impetiginosa, Tabebuia avellanedae, Tecoma Curialis ou Tecoma Adenophylla sont exploités pour leurs vertus médicinales.

Histoire
Le lapacho biologique a toujours occupé une place d’honneur dans la pharmacopée amérindienne. Les Indiens Kallawayas, guérisseurs traditionnels de l’Empire Inca, utilisaient son écorce en décoction pour soigner les morsures de serpent, les fièvres et pour préparer des boissons stimulantes.

Les Indiens d’Amérique du Sud le consommaient massivement en décoction pour soigner la malaria, les ulcères, l’anémie, la colite, les problèmes respiratoires, la toux, la grippe, l’arthrite ou les rhumatismes… C’est uniquement son aubier (ou intérieur d’écorce) qui est utilisé.

Le lapacho en gélules un anticancer puissant

Le lapacho en gélules un anticancer puissant

Science
Des analyses scientifiques ont prouvé que le lapacho biologique contenait (entre autres) du fer assimilable, des tanins, des flavonoïdes et des coumarines (substances accentuant la fluidité sanguine), des antiseptiques et des antibiotiques ainsi que des antiviraux, des oligo-éléments et des minéraux (magnésium, calcium, zinc, phosphore, chrome, manganèse, silice, cuivre, molybdène, sodium, potassium, argent, bore, strontium, or, baryum, nickel).

Sa très haute teneur en fer en fait un excellent anti-anémique et facilite la formation des globules rouges. Stimulant le système immunitaire, le lapacho biologique est donc un authentique adaptogène. Un adaptogène est une plante augmentant la capacité de notre corps à s’adapter aux différents stress. Parmi les adaptogènes connus, on citera le ginseng, l’échinacée ou la coca.

Les Chinois désignent depuis des siècles ces plantes sous la dénomination de « toniques supérieurs ». Les actions antibactériennes, antivirales, anti-inflammatoires, antifongiques, anti-oxydantes et laxatives du lapacho biologique sont prouvées par les Amérindiens depuis bien des lunes.

Cancer et lapacho biologique
Des études scientifiques ont été menées sur le lapacho biologique dès le 19ème siècle. En 1882, E. Paterno isolait en lui une substance active appelée « lapachol ». Dès les années 60, le National Cancer Institut aux U.S.A. s’est penché sur ce lapacho biologique et les études indiquèrent que cette substance qui ralenti la croissance des cellules cancéreuses en bloquant leur assimilation de l’oxygène.

C’est ainsi que le lapacho biologique devint une plante vedette. Des revues prestigieuses comme « Cancer Chemotherapy Reports » ou « British Journal of Phytotherapy » lui consacrèrent d’importants dossiers… Mais cette notoriété alimenta rapidement une guerre entre convaincus et sceptiques – guerre qui perdure encore aujourd’hui. D’aucuns voient en lui un « arbre miraculeux ».

D’autres soutiennent qu’aucune étude n’a jamais démontré son effet significatif sur le cancer humain. Le débat vient d’être relancé en juin 2007 depuis qu’un scientifique, le Docteur David Boothman (professeur au Harold C. Simmons Comprehensive Cancer Center) affirme qu’une substance extraite du lapacho biologique – le beta-lapachone – détruirait efficacement certaines cellules cancéreuses et ouvrirait les portes d’un nouveau traitement chimiothérapique.

Utilisation
L’écorce de lapacho biologique s’utilise sous forme de décoction. On verse 1 à 2 cuillerées à soupe dans 1 litre d’eau qu’on laisse bouillir sur le feu pendant 5 minutes. Puis on laisse reposer environ 15 minutes. On trouve le lapacho biologique dans le commerce sous forme de gélules ou de thé déjà conditionnés.

Mais attention : le lapacho biologique est contre-indiqué en cas d’hémophilie car il contient des coumarines au fort pouvoir anticoagulant. Il est donc préférable que les personnes présentant une coagulation perturbée à type d’hypocoagulabilité (sang trop fluide) l’évitent.


 

Vos serez surement intéressé par ces blogs : sel de Guerande, les fleurs de bach, l'aloe vera, la plante de stevia bio, les femmes nappy, le fruit du camu camu, le sel de Guérande, l'arbre du baobab, la feuille de menthe bio, le fruit de grenade bio, la baie d'aronia bio, chia bio, le fruit de l'acerola bio, le fruit de maqui bio, le fruit de guarana bio, l'huile de jojoba bio, la boisson de maté bio, le silicium organique, utilisation du chanvre bio, le thé de rooibos, l'huile d'argan, konjac bio coupe faim, les antioxydants naturels, le sirop agave biologique, physalis peruviana, la racine de gingembre biologique, le citron yuzu bio, le fruit de cupuacu biologique, la baie d'arbouse bio, la vigne rouge bio pour la circulation, urucum bio contre le cancer de la peau, le fruit de lucuma bio, les amandes biologiques, la cerise, le fruit de mangoustan bio, le thym antioxydant, levure de riz, le citron vert, les antioxydants naturels puissants, le raisin riche en antioxydant, l'ortie bio riche en silice, la baie de sureau, le goji de l'Himalaya, les baies de goji Himalaya, les antioxydants naturels puissants, la pulpe de baobab biologique, les protéine biologique, beurre de karite bio, le fruit de l'argousier bio, la poudre de baobab bio, la feuilles de ginkgo biologique,le goji biologique, le champignon reishi biologique, le transhumanisme, les sushis japonais, le fruit du baobab bio, les baies de goji biologique, la pharmacie biologique, le cannabis biologique, la marijuana biologique, les insectes comestibles, les prooxydants, la poudre de baobab biologique, le pain de singe baobab, le baobab biologique, biologiquement, le bouye jus de baobab, baobab.com, la tomate biologique, les insectes comestibles,le fruit du corossol, le fruit du baobab biologique, la feuille de graviola bio, le bambou bio, l'artemisinine bio anti-cancer, baobab.com, la feuille de corossol, un hamburger vegetarien, la dhea naturelle, couple mixte, le caylar, l'armoise anti-cancer, lait de cafard, pissenlit cancer, graviola corossol, la feuille de papaye anti cancer